Transcript 2001 - 2014

Le chien et la bouteille de Fanta

le chien courait comme un fou
derrière une bouteille de Fanta
que le vent roulait à droite et à gauche
dans un claquement
le chien était trop occupé pour voir
comment je me retournais sans cesse
vers son agitation

à mon retour
toujours le vent
la bouteille
le chien
mais le bruit avait cessé

immobile, le chien me regardait
passer à côté de lui
j’ai donné un coup de pied à la bouteille de Fanta
pour qu’il se souvienne
mais non

ce devait être un autre chien

Photo de la série

Photo de la série « The Yezidis », d’Anahit Hayrapetyan


Postmoderne

j’étais assise dans le café
je me vis
passer dans la rue

et ça ressemblait…

je ne saurais dire
à quoi ça ressemblait

c’était comme un film

proche de sa fin
alors qu’un autre allait commencer

mais moi j’allais toujours
être dedans

et j’allais en être aussi
le spectateur

Poires

le froid se répand
de l’angle de la chambre
juste à côté du placard

c’est pour ça que
maintenant
bien que l’hiver soit terminé
il fait encore plus froid

j’ai pensé m’installer dans une autre chambre
mais j’ai vite réalisé que
le froid n’avait rien à voir
avec la chambre

il est plutôt lié aux poires
au goût étrange
que j’ai achetées
l’automne dernier

à présent
impossible
que le froid cesse
car j’ai déjà mangé
ces poires

il est aussi impossible
que je ne les aie pas
mangées

Photo de la série

Photo de la série « Lebanon », d’Anahit Hayrapetyan

Happy End

le film
portait sur la guerre nucléaire
on avait déjà lâché la bombe
et il n’y avait
aucune possibilité
de salut
nous savions tous
que nous allions mourir
dans dix minutes
ou bien vingt
quelques jours au plus tard
peut-être deux seulement
mais qu’est ce que ça changeait
s’il n’y avait aucun espoir de salut
tout à coup le courant électrique a été coupé
le film s’est interrompu
j’ai alors compris
que le salut parfois venait
quand on n’y croyait plus

Photo de la série "The Ghost House" d'Anahit Hayrapetyan.