Transcript 2001 - 2014

Poèmes

L’arbre vivait.
À travers les pierres,
Il avait plongé ses profondes racines sous terre.
Puis il fut coupé…
Mais les racines n’en savent rien,
Épuisant la terre
Pour faire croître la souche.

***

La terre est si terne,
Morne, flasque,
À en perdre toute mémoire
Comme si ce n’était pas elle
Qui avait fait pousser ces fleurs…

***

Frayez-moi un chemin :
Je porte mon corps
Péniblement et sans hâte,
Comme on ramène
À ses parents
Les vêtements de quelqu’un
Mort au loin…
Aujourd’hui encore
Je me suis suicidée…

Je rapporte mon corps chez moi,
Pour que ma mère n’en sache rien.

***

Rongée par la honte,
Je recherche la solitude,
Comme un coupable.
Si seulement je savais
Quel est mon péché…

***

Et après avoir tout compris, absolument tout,
Il ne te reste
Qu’à… tout repenser de nouveau.

***

Photo de la série "The Puppet Life" d'Anahit Hayrapetyan

Photo de la série « The Puppet Life » d’Anahit Hayrapetyan